L’hygiénisme et l’iridologie

« Fais de ton alimentation, ton médicament » – Hippocrate

L’hygiénisme est l’art de se nourrir et de se soigner en harmonie avec les lois de la nature et par la bonne connaissance des aliments spécifiques à l’espèce humaine.

L’Hygiénisme est une conception simple et révolutionnaire de la santé, née aux États-unis au début du 19ème siècle, à l’initiative de médecins dissidents. Ses principes ont été affinés au 20ème siècle grâce au travail magistral du Dr Herbert Shelton (Dr en biologie et en philosophie) qui a fait de toutes les connaissances scientifiques éparses une magnifique synthèse des lois de la vie.

Cette conception est révolutionnaire au sens noble du terme parce qu’elle est aux antipodes des modes de pensée habituels, lesquels ont engendré la diversité extraordinaire des systèmes médicaux. L’Hygiénisme, au contraire, nous enseigne la vanité de la recherche ou de l’utilisation de remèdes ou toutes sortes de thérapies.

L’hygiénisme nous permet de comprendre que: Tout est régi par des lois naturelles. D’où l’importance de connaître les lois de la vie et celles qui régissent l’espèce humaine en particulier.

 « Le ‘Microbisme’ est une doctrine fataliste monstrueuse qui suppose qu’à l’origine des choses, Dieu aurait créé les germes des microbes destinés à nous rendre malades. » – Antoine Béchamp.

Dans la fabuleuse organisation de la vie interne cellulaire, il n’y a pas de place pour le hasard. En d’autres termes, la théorie fataliste des microbes, virus ou champignons est une nouvelle démonologie insensée.  Notre organisme, et lui seul, possède la prérogative de nous sortir du désordre par son propre pouvoir d’auto guérison sous réserve que l’on supprime l’origine du déséquilibre.

Il existe un lien de continuité et d’évolution entre les différents états pathologiques: aigus, chroniques et de dégénérescence. Contrairement à la médecine officielle qui traite les symptômes,
L’Hygiénisme nous dit : supprimer la cause et l’effet disparaîtra.

L’hygiénisme est donc un enseignement tiré directement de la vie, par l’observation de ses Lois. C’est le plus précieux bagage culturel auquel un homme sain d’esprit puisse rêver, car il permet de vivre libre et autonome de l’enfance jusqu’au soir de la vie. En un mot, c’est un véritable art de vivre.
L’Hygiénisme enseigne les principes de base pour tous, mais chacun doit doser chaque facteur de santé selon son propre pouvoir d’assimilation pour devenir ainsi l’artisan de sa santé.

« Tels sont les yeux, tel est le corps » – Hippocrate

L’iridologie est un outil merveilleux de compréhension du corps humain, notamment grâce à l’expérience immense de Bernard Jensen et Robert Morse.

L’iridologie permet d’établir un bilan de santé par l’observation de l’iris qui est le seul tissu transparent du corps.

L’iris est le miroir de l’état de santé.

L’iris nous informe sur la vitalité, les faiblesses organiques, les surcharges et les lésions. Il reçoit ses informations par le système nerveux sympathique, le sang et la lymphe. La pupille également apporte de précieux compléments.

L’iris joue le rôle d’un terminal image du cerveau. L’iris parle du terrain, des énergies qui circulent, des organes mais aussi des émotions. L’explication de la projection dans l’iris des troubles de l’organisme réside dans les relations étroites des structures cellulaires, vasculaires et pigmentaires de l’iris avec le système nerveux végétatif orthosympathique et parasympathique.